photographier les animaux

Comment photographier les animaux dans de bonnes conditions pour vous et pour la faune.

Photographier les animaux nécessite dans un premier temps le respect de l’éthique du photographe animalier. Regardons ensemble comment être le plus responsable lors de notre préparation et des séances de photos animalières.

Comment photographier les animaux de manière responsable

Comment se préparer pour la photographie animalière

Supprimez vos odeurs

Se laver à l’eau 

Ce conseil est moins utile pour photographier des oiseaux. Néanmoins si vous décidez de faire des photos de chevreuils par exemple sur le chemin vous menant vers eux rien ne vous empêche de prendre en photo les oiseaux que vous croisez. Deux jours avant la sortie, n’utilisez pas de savon pour vous laver, seulement de l’eau. Ne vous parfumez pas. 

Ne portez pas de vêtements neufs ou fraîchement sortis du lavage

Également, ne portez pas de vêtements juste sortis du lavage. Laissez à l’air libre votre tenue pendant deux jours. Les mammifères ont un odorat bien plus évolué que nous et pour une grande majorité d’entre eux peuvent déceler votre présence à plusieurs centaines de mètres.

Emballer hermétiquement votre nourriture

En fonction de vos sorties vous serez peut-être amené à prendre un repas ou un encas pour éviter les fringales. Mettez les dans un sac hermétique. Ainsi, vous serez encore plus discret(e).

Etudiez le spot où vous allez vous rendre

Observer depuis chez soi

Avant de se rendre sur le spot idéal, profitez de toutes les technologies disponibles à domicile. Pour cela muni d’une carte de l’IGN ou sur google maps ou bien encore sur Google Earth, faites la revue du terrain. 

Exemple de vue d’écran de Google Earth

Cherchez dans un premier temps un moyen d’accès. Si vous prenez la voiture ou tout autre moyen de locomotion, pensez à son stationnement qui ne doit déranger ni les habitants, ni les agriculteurs, ni la circulation, ni la faune et la flore. Donc, choisissez un emplacement de parking autorisé qui soit le plus respectueux possible.

En fonction de la direction du vent, nous reviendrons sur ce point plus loin, définissez sur la carte le parcours pédestre qui se rapproche au plus près du lieu de la séance photos en empruntant les sentiers balisés. 

Ensuite, de la même manière repérez une deuxième ou troisième zone aux alentours qui vous semblent pertinentes à découvrir.

Vérifiez les prévisions météo qui concernent votre lieu de sortie à sa date et adaptez votre tenue et la protection de votre matériel.

Préparez votre matériel

Le matériel photo

Munissez-vous au minimum de votre téléobjectif dont la longueur focale est la plus longue. Si vous le pouvez, préparer une à deux batteries de rechange. Surtout, assurez-vous qu’elles soient chargées. Vérifiez également si votre carte mémoire est d’une capacité suffisante. Prenez-en une deuxième.

Le matériel indispensable pour la photographie animalière 

Sans aucune hésitation, l’indispensable pour toutes sorties animalières est une paire de jumelles. L’essentiel de l’activité passe par l’observation des lieux fréquentés. Aussi, lors de votre progression, vous allez devoir vous arrêter régulièrement soit pour vérifier la présence d’un animal. Soit, vous devrez vérifier si sur votre chemin vous ne dérangez pas une espèce lors de votre passage.

jumelles nikon prostaff 10-42

Nikon PROSTAFF P3 10X42

Jumelles idéales pour l’observation de la faune

La tenue du photographe animalier

Munissez-vous d’une écharpe sombre, d’un chapeau ou d’une casquette sombres et de gants. Ceci afin de camoufler au maximum la couleur de votre peau très détectable dans la nature. En fonction des conditions météo, habillez-vous de façon discrète avec des vêtements sombres. Prévoyez de vous couvrir d’une couche supplémentaire une fois que vous êtes positionné(e) sur le spot. Ou, à l’inverse, enlevez une couche de vêtements pendant vos déplacements. Vous éviterez ainsi de prendre froid lorsque vous serez immobile.

Aussi, en plus du chapeaux de l’écharpe cache cou et des gants, emportez avec vous une écharpe de camouflage qui vous rendra bien des services tels de cacher votre objectif ou de compléter votre camouflage.

Une bonne paire de chaussures de marche est recommandée, de préférence des chaussures montantes. Suivant le milieu, des bottes en caoutchouc peuvent s’avérer utiles.

Écharpes  – Motif camouflage forêt

Légère elle vous sera utile pour mieux vous cacher

Gants De Camouflage Gants Étanches

Gants indispensables pour cacher votre peau

casquette et tour de cou

Casquette Homme avec Cache-Cou

Jumelles idéales pour l’observation de la faune

Comment se déplacer dans la nature

Vos déplacements doivent être le plus discrets possible. Aussi bien quand vous progressez vers votre spot qu’au retour. Lorsque vous quittez un lieu, assurez-vous de ne déranger d’aucune manière la vie sauvage. En d’autres termes attendez que le ou les animaux soient partis avant de vous déplacer.

Se déplacer discrètement sur les sentiers et chemins balisés

Préférez les bordures des chemins composées d’herbes. Ainsi votre pas se fera plus discret. Souvent, les sentiers de campagne sont composés en leur milieu d’une zone meuble où les roues de tracteurs ne roulent pas. Préférez alors cette zone discrète.

Ne parlez pas

Si vous êtes accompagné(e) évitez toute discussion lors d’une approche. Nos voix trahissent la présence d’humains très peu appréciés par le monde du sauvage.

Arrêtez-vous régulièrement sur votre parcours

Malgré toutes ces précautions, nous générons malgré tout du bruit. Arrêtez-vous fréquemment une à deux minutes avant de reprendre votre discrète avancée. Profitez de l’arrêt pour prendre vos jumelles et observez les alentours.  A un croisement de chemins ou de végétation, marquez l’arrêt avant d’être surpris lorsque vous le traversez. Penchez vous à droite et à gauche doucement et vérifiez que les voies soient libres. Tenez-vous prêt(e) à ce moment-là à prendre des photos et à observer au loin.

Restez à l’ombre

Toujours lors de vos déplacements, profitez de l’ombre offerte par la végétation pour vous fondre encore plus dans le décor naturel.

Levez le pied !

Lors de votre progression, levez les pieds ! Des pieds qui traînent au sol ou sur les cailloux font beaucoup trop de bruit. Aussi ralentissez le pas. En milieu boisé et forestier évitez de faire craquer les branches au sol. Marquez un arrêt, regardez au sol et définissez sur 4 à 5 mètres la solution la plus discrète à votre déplacement. Si une branche craque, ne bougez plus. Un seul craquement de branche n’est pas forcément un indice de présence humaine dans un bois ou une forêt. Par contre deux, voir trois craquements à la suite indiquent clairement le déplacement d’un danger potentiel et feront fuir les animaux.

Vérifiez le sens du vent 

L’idéal étant de se positionner toujours face au vent. Ainsi, lors des approches et des affûts, votre odeur ne sera pas projetée face à vous.

Vérifiez le sens du vent avant la sortie

Beaucoup d’applications et sites internet vous donnent les indications de l’orientation du vent et de sa force. A noter une application gratuite pour téléphone portable très pratique qui se nomme YR. Le fait de vérifier la direction du vent avant de sortir permet de prédéfinir un trajet optimum à l’avance.

Vérifiez le sens du vent pendant la sortie

Tel expliqué dans cet article, optimisez vos arrêts sur vos trajets pour vérifier l’orientation du vent. En effet, la direction du vent peut changer. Dans ce cas plusieurs possibilités s’offrent à vous. Certains utilisent une poire avec du talc qui une fois soufflé vous indique la direction. D’autres prennent des grains de la végétation et les lancent au vent. Ou bien encore, un petit bout de laine d’une dizaine de centimètres de long accroché à votre poignet peut également être efficace. Si le sens du vent vient de derrière vous, changez de plan et prenez un autre trajet. Ou bien attendez que les conditions soient plus favorables.

Quels sont les meilleurs horaires pour la photographie animalière

La Golden Hour ou l’heure dorée

L’idéal étant de profiter de la Golden Hour ou de l’heure dorée, période qui précède la lumière du jour ou de la nuit. C’est durant cette période que la faune se réveille où se couche et que les conditions de lumière pour la photographie animalière  sont excellentes. Cette lumière offre une atmosphère très appréciée des photographes animaliers puisque comme son nom l’indique elle est dorée. Et surtout, elle “n’écrase” pas les sujets comme le ferait un soleil au zénith. 

Les horaires pour la photo animalière du matin

Soyez présent sur le spot une heure avant la période de la Golden Hour. C’est-à-dire installé(e), prêt(e) à prendre des photos. Partez discrètement 1 à 2 heures avant le soleil de midi.

Les horaires pour la photo animalière du soir

Soyez présent sur le spot une heure et demie avant la période de la Golden hour. C’est-à-dire installé(e), prêt(e) à prendre des photos. Pour le soir, vous êtes plus vu à la lumière lors de votre arrivée que le matin. Ainsi, vous devez rester au calme un peu plus longtemps. Partez discrètement 30 minutes avant le coucher de soleil.

Dans les deux cas une application gratuite très utile est à télécharger sur votre gsm : Golden Hour. N’oubliez pas d’indiquer le lieu de votre spot.

Est-il possible de faire des photos en pleine journée

Oui vous pouvez faire des photos en pleine journée. Par contre, tel dit, la lumière sera moins douce que durant la golden hour et le rendu de ces dernières moins qualitatif du fait d’un éclairage écrasant le sujet du fait de sa hauteur.

Par contre, profitez de la journée pour faire vos observations. Allez voir le ou les spots aux alentours que vous avez définis. Observer les traces laissées par les animaux et retenez-les. 

Quelle position face au soleil

Pour rappel, le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest. Donc le matin évitez de positionner votre téléobjectif face à l’est et à l’ouest le soir. 

A votre arrivée sur le spot où face à un animal

Vous arrivez maintenant sur votre spot. Bénéficiez des avantages que vous offre la nature pour vous camoufler le plus possible et cela sans la dégrader. Positionnez-vous de préférence au pied d’un arbre ou d’un bosquet. Egalement, placez vous devant l’élément naturel (entre le sujet et l’arbre) et non derrière. Ainsi positionné(e) vos mouvements se feront plus discrets. La position debout n’est pas conseillée, il faut casser votre silhouette, soit en vous mettant accroupis (peu confortable) soit en vous asseyant. Dans cette position votre ligne de visée est au niveau de la taille des animaux. Aussi, les prises de vue ne seront pas plongeantes et détaillerons plus l’horizon ainsi que l’environnement du sujet sauvage. Tenez vous prêt(e) à photographier  en restant immobile. Essayez de détecter les mouvements, les bruits au loin. Scrutez le pieds des arbres.

Si sur votre trajet, vous-vous trouvez face à un animal, figez-vous. Ensuite, posez doucement un genou à terre puis cadrez l’animal sans mouvement brusque.

Quand l’animal se présente à vous

Cette poussée d’adrénaline ressentie est la récompense de vos efforts et du respect de l’animal. Ne faites aucun geste brusque, si l’animal se dévoile c’est qu’il ne vous a pas vu ou plus rarement curieux. De plus, il est très sensible aux mouvements inhabituels.  À travers l’œilleton du viseur appuyez sur le déclencheur. Restez dans cette position le plus longtemps possible en vous servant de votre équipement photo pour qu’il vous cache. Observez d’un œil les déplacements de l’animal en essayant de les anticiper. Renouvelez la séance photo autant de fois que nécessaire sans bouger.

Toute l’équipe d’Objectif Faune espère que cet article vous aura été utile. Egalement, qu’il vous donne l’envie de sortir pour observer le monde sauvage. N’hésitez pas à découvrir comment prendre des photos de manière responsable.  N’hésitez pas à partagez cet article sur vos réseaux préférés ou de nous laisser une petite bafouille en commentaire.

Partagez cet article sur vos réseaux préférés !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Laury Lantoine
Laury Lantoine
15 jours il y a

Adieu Déo 🫣🫣
Ça paraît tellement basique, quand on y pense… Mais je n’y aurait pas pensé.
Merci à toutes l’équipe pour ces rappels complets