Quel objectif choisir pour la photographie animalière

Quel objectif choisir pour l’animalier ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans cet article. Quelques notions techniques et pratiques de la photographie sont abordées. Aussi, je vous aiguille à travers ma propre expérience de ma passion qu’est la photographie animalière.

On peut penser que toute notre attention doit être portée sur le choix du boîtier photo en premier lieu. De mon côté, je fais partie de ceux qui pensent que le choix de l’optique est tout aussi important voir plus.

Mais avant de vous délivrer quel serait d’après moi l’objectif idéal pour débuter et progresser en photographie de vie sauvage. Je me dois de partager avec vous un minimum de notions photographiques.

Quelques notions de piqué et de bokeh

En effet, dans l’univers des photographes animaliers , vous entendrez souvent parler du piqué et du bokeh. Voici une photographie d’un busard des roseaux. Aussi, pour une meilleure compréhension de ce sujet ici le busard est détaillé grâce à une bonne mise au point qui améliore son piqué. Ensuite, ce rapace se détache du fond flou désigné comme le bokeh.

C’est quoi le piqué ?

Le piqué est l’impression de netteté d’un sujet ou d’une scène. Sur cette même photo, vous pouvez constater la netteté du sujet.

C’est quoi le bokeh ?

Le bokeh désigne la qualité artistique du flou qui compose les images. Un arrière-plan flou détache le sujet de la scène. En d’autres termes, une belle photo animalière est composée en premier plan d’un sujet net qui se détache d’un fond flou.

Comprendre l’ouverture focale de votre téléobjectif

Retenez ceci,  plus la lumière entrera dans votre objectif, plus la qualité des photographies sera bonne pour son piqué et son bokeh. Voilà tout est dit ! Ou presque. Car l’ouverture focale, notée /f indique le rapport entre le diamètre de l’ouverture et la longueur focale de l’objectif.

Pour exemple : 

Un téléobjectif zoom d’une longueur focale de 150 mm à 600 mm donné pour une ouverture f/5-6.3 laissera entrer plus de lumière pour la longueur focale de 150mm f/5 qu’à 600mm f/6.3. Si bien que, plus vous zoomez sur l’animal, moins la lumière entrera dans votre appareil. En d’autres termes, plus il vous faudra de lumière pour réussir le cliché.

Une petite ouverture focale est indiquée par une valeur f/ élevée, alors qu’une faible valeur indique une grande ouverture focale. Plus de lumière entre par l’ouverture du diaphragme qui est plus petite.

schéma ouvertures focales de f/1.4 à f/16

En résumé, plus la valeur /f est petite, plus la lumière entre dans l’objectif. On parle alors de grande ouverture. 

Néanmoins, sachez que plus l’ouverture focale sera grande sur votre objectif, plus le budget sera important ! Tout est une question de compromis en photographie.

Quels sont les différents types de téléobjectifs

Vous trouverez deux grandes catégories d’objectifs : les zooms et les focales fixes. On parle également de téléobjectifs à focale fixe et de téléobjectifs zooms Aussi, dans le cas qui nous intéresse de la photographie de la faune, la catégorie des téléobjectifs est la plus adaptée. Regardons ensemble les différences.

Un objectif dont la longueur focale commence à partir de 200 mm est désigné comme un téléobjectif. Tel expliqué, vous allez devoir vous rapprocher de votre sujet le plus possible. Oui, mais pas trop pour ne pas le déranger. Également, parce que les animaux ne passent pas toujours au même endroit. Ainsi la distance sera compensée par une longueur focale adaptée. Deux choix supplémentaires s’offrent à vous.

Les objectifs à focale fixe

Le téléobjectif à distance focale fixe offre un meilleur piqué et bokeh grâce à leur ouverture de diaphragme variant de f/4 à f/2.8 pour les meilleurs. Ils sont, pour les grandes marques très fiables et fait pour l’aventure. Ces derniers résistent mieux aux poussières et à la pluie. Leur poids sera beaucoup plus conséquent. Une donnée qui peut avoir son importance quand vous devez transporter du matériel toute la journée. Ou bien, le maintenir à bout de bras lors de vos séances photos. Ici, impossible de zoomer ou dézoomer. Vous devrez trouver la distance idéale pour composer vos photos. Si l’animal passe trop près, ou trop loin, tant pis !

Les focales fixes nécessitent une meilleure connaissance des sujets à photographier. Suivant l’observation de la faune, vous vous positionnerez au meilleur emplacement à bonne distance de la scène. Tel expliqué au début, ils offrent un qualité d’image un cran au dessus qui a un prix.

Quel est le budget d’un téléobjectif à focale fixe

Comptez entre 5000 et plus de 15000 euros pour l’animalier ou le sport…. en occasion et neuf. Oui ça fait mal je sais. Mais à ce prix ils sont souvent tous tropicalisés, c’est à dire qu’ils résistent mieux à l’humidité et aux poussières et surtout restent d’excellente qualité.

Le téléobjectif zoom

Pour ma part, j’ai commencé avec un téléobjectif zoom de 75-300mm maxi. Qui, pour commencer m’a permis de m’approcher de la faune. De faire des photos d’oiseaux dans mon jardin. Très vite, j’ai trouvé les limites de cette longueur focale, surtout quand les oiseaux se posaient au fond du jardin. Je suis donc passé au téléobjectif zoom 150-600.

Les téléobjectifs zoom sont plus polyvalents et conviennent très bien pour les photographes naturalistes débutants et même confirmés. Ces téléobjectifs “s’ouvrent moins”, leur ouverture est plus petite, de part la variabilité de la longueur focale, de 100mm à 400 mm par exemple. Est de la complexité pour les fabricants de maintenir une bonne qualité de prise de vue sur toute la longueur focale.

L’ouverture /f peut généralement varier entre f/4 et f/11 suivant les marques les plus connues.

Avant de continuer, je serai curieux de savoir quel type de téléobjectif vous attire le plus et pourquoi ? Dites-le moi en commentaires.

Revenons aux téléobjectifs zoom ou à focale variable et aussi nommés télézooms. En général, ils sont moins lourds que les focales fixes.

Un des gros avantages est qu’ils permettent de cadrer les sujets sur différentes distances toujours sans bouger. Également, ils sont pratiques face aux scènes imprévues.

quel objectif choisir pour l'animalier

Quel est le budget d’un téléobjectif zoom

Le budget à prévoir pour un téléobjectif à focale variable, comptez entre 1000 et 3500 euros, oui c’est également une somme, mais moindre que les focales fixes. Ce type d’objectif offre un rapport qualité prix très intéressant. A ce propos, qu’ils soient à focale fixe ou variable, vous pouvez toujours vous en procurer d’occasion.

Quel est le choix idéal pour d’objectif pour la photographie animalière

Si vous êtes arrivé(e) jusqu’à cette partie de votre article il y a de fortes chances pour que vous soyez au début de l’aventure.  C’est dans ce sens que j’oriente cette conclusion.

Pourquoi choisir un téléobjectif d’occasion

Choisir un téléobjectif d’occasion est un choix de raison. En effet, l’évolution des objectifs est plus lente que les boitiers d’appareils photos. Ainsi, l’achat d’occasion vous permet de vous lancer à moindre coût. Ensuite, lors de sa revente éventuelle sa dévaluation est moindre.

Quel type de téléobjectif pour la faune

A mon sens, l’idéal pour débuter en animalier est l’achat d’un télézoom d’une longueur focale minimum de 300mm. Ainsi, sans vous déplacer, vous pouvez zoomer et dézoomer en fonction de la scène.

Quelle ouverture focale choisir

Cela dépendra de votre budget. Plus l’ouverture sera grande f/4 par exemple pour un téléobjectif animalier, plus le budget augmentera. Cette règle est la même pour le matériel d’occasion. N’oubliez pas l’achat du boitier dans votre budget également. Pour ma part je répartirai l’enveloppe de l’ensemble comme suit : 2/3 du budget pour l’objectif et 1/3 de votre budget pour le boitier.

Partagez cet article sur vos réseaux préférés !

Laissez-nous vos précieux commentaires et avis ci-dessous

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires